Flux RSS

Flux RSS

Actualités

7 sept. 2017

Planning des réunions accueil de rentrée à partir du 4...

27 janv. 2017

La Faculté de Pharmacie et la Fondation Université de Strasbourg lancent un...

Toutes les actualités

Vous êtes ici :  Accueil   >   Études et scolarité   >   Stages   >   Stages inscrits dans les cursus   >   Stages inscrits dans le cursus de Pharmacie

Stages inscrits dans le cursus de Pharmacie

En complément aux enseignements théoriques, méthodologiques, appliqués et pratiques, l’accomplissement de stages en vue de l’acquisition de compétences professionnelles est inscrit dans le cursus des études de pharmacie, la validation de plusieurs types de stages est donc obligatoire.

Des conventions de stage ad hoc sont systématiquement établies avant le début de chaque période de stage. Le caractère obligatoire de ces stages oblige l’étudiant à déclarer dans un délai maximal de 48 heures toute absence à son maître de stage ou chef de service, ainsi qu’au service de la scolarité de la faculté.

En application de l’arrêté du 22 mars 2011 (DFGSP), les enseignements sont complétés par :

-       un stage officinal d’initiation d’une durée de 6 semaines à temps complet, en une ou deux périodes.

En application de l’arrêté du 8 avril 2013 (DFASP), les enseignements sont complétés par :

-       un stage d’application en officine d’une durée totale de 2 semaines à temps complet, en deux périodes,

-       un stage hospitalier d’une durée de 12 mois à mi-temps ou 6 mois à temps complet,

-       puis par un stage de pratique professionnelle d’une durée de 6 mois, soit dans une officine, soit dans un établissement pharmaceutique, industriel ou commercial, selon la filière (le parcours) choisie par l’étudiant.

Les stages officinaux

Responsable : B Heurtault

Trois types de stages en officine pharmaceutique sont prévus : le stage officinal d'initiation, le stage d’application en officine et le stage officinal de pratique professionnelle.

Le stagiaire est placé sous la responsabilité d'un maître de stage, titulaire d'une officine et agréé (pour cinq ans) par décision du Doyen de la faculté prise après avis du Conseil régional de l'ordre des pharmaciens. Chaque année, une formation des maîtres de stage sera réalisée pendant une journée dite « Flash infos ».

Une même officine ne peut accueillir simultanément qu’un seul stagiaire en formation d’initiation et un seul stagiaire en formation d’application ou de pratique professionnelle. Sur dérogation exceptionnelle, accordée par le Doyen, le nombre de stagiaires en formation d’initiation officinale peut être porté à deux.

 

  • La liste des maîtres de stage peut être consultée au service de la scolarité ou sur le site internet de la faculté.
  • Les étudiants doivent remplir les formalités d'inscription au service de la scolarité, bureau des stages.

Des conseillers de stage sont désignés par le Doyen parmi les enseignants-chercheurs et les pharmaciens maîtres de stage participent au suivi des étudiants en stage et à l’examen de validation du stage.

Le stage officinal d'initiation, d'une durée de six semaines, à temps complet, en une ou deux périodes (sur la même année), avant le début du cinquième semestre (DFGSP 3) est accompli dans une même officine d’Alsace ou, sur demande dérogatoire adressée au Doyen, en Moselle, dans les Vosges, le Territoire de Belfort, le Doubs ou au Luxembourg, auprès de pharmaciens agréés.

Son objectif pédagogique est de faire découvrir à tous les étudiants en pharmacie, quelle que soit leur activité professionnelle ultérieure, le rôle du pharmacien d'officine, acteur de la santé publique.

L’étudiant fournira un compte rendu d’une page résumant les principales activités auxquelles il a participé. Le maître de stage établira une fiche d’appréciation de stage. La validation du stage est prononcée par le Doyen, sur avis du maître de stage.

En cas de non validation, l'étudiant doit accomplir une nouvelle période de stage d’une semaine avant d'entrer en 3ème année, si possible dans une autre officine.

Le stage d’application en officine, d’une durée d’une semaine, à temps complet, au cours de la 3ème année (DFGSP 3) et d’une semaine, à temps complet, au cours de la 4ème année (DFASP 1) a pour objectif de permettre à tous les étudiants d’appliquer en situation réelle les connaissances acquises au cours des enseignements coordonnés sur les pathologies les plus importantes et les principales classes thérapeutiques.

Pendant le stage, l’étudiant s’intéressera aux dossiers des patients concernés par la pathologie retenue, participera à la prise en charge de ces patients à l’officine, rédigera des notes concernant la prise en charge de la pathologie et tiendra un carnet de bord dans lequel il consignera toutes les activités en relation avec le thème retenu.

L’étudiant fournira un compte rendu d’une page sur le déroulement de la semaine. La validation du stage est prononcée par le Doyen, sur avis du maître de stage.

Si l’avis du maître de stage ne permet pas la validation, l’étudiant devra rendre un travail personnel sur la thématique de la semaine, ce travail sera évalué par un responsable pédagogique.

Le stage de pratique professionnelle, d’une durée de six mois à temps complet de début janvier à fin juin, est accompli dans une même officine au cours de la 6ème année d’études par les étudiants qui ont choisi la filière officine. Ce stage peut, après avis des conseillers de stage, être accompli dans deux officines en deux périodes de trois mois.

Pour les étudiants ayant changé de filière après la 5ème année, le stage aura lieu de mi-juin à mi-décembre, car ils doivent obligatoirement suivre les enseignements théoriques de la filière officine du 2ème semestre de la 5ème année.

Sur demande prélable et justifiée adressée à la responsable des stages officinaux et après accord du Doyen, les étudiants peuvent accomplir leur stage à l’étranger. Le stage doit présenter toutes les garanties d’une formation équivalente à celle offerte dans les officines situées en France.

Le stagiaire perçoit une indemnité mensuelle versée par l’officine d’accueil.

Le stagiaire doit tenir un cahier de stage qui comporte les préparations magistrales avec le mode opératoire, ainsi que toutes les observations intéressantes faites dans les divers domaines d'activité du pharmacien (il peut s'agir d'un cahier de stage commencé dès le premier stage). Il est recommandé au stagiaire de participer à toutes les activités de l'officine : commandes, exécution d'ordonnances et de préparations, gestion et formalités administratives, activités annexes.

A l'issue de ce stage, l'étudiant doit :

-  maîtriser les posologies,

-  savoir effectuer les préparations magistrales selon les bonnes pratiques de fabrication ainsi que l'identification des matières premières,

-  connaître les symptômes des pathologies courantes et être capable de donner un conseil thérapeutique et de prévention les concernant,

-  savoir analyser et commenter les ordonnances,

-  être capable d'assurer le suivi thérapeutique à partir du dossier patient,

-  savoir élaborer et rédiger une opinion pharmaceutique,

-  avoir appris à connaître l'essentiel du travail quotidien d'une officine, y compris la gestion et le travail administratif,

-  savoir s'intégrer à l'équipe officinale.

Au début du stage, le maître de stage devra faire parvenir au service de scolarité, bureau des stages, un certificat d'entrée en stage ; à l'issue du stage, il devra également faire parvenir un certificat de fin de stage et une appréciation écrite sur le stage du candidat. Le stagiaire doit s'assurer que son maître de stage accomplit ces formalités, l'absence du certificat de fin de stage étant une cause d'ajournement.

Modalités d’évaluation

Un examen de validation du stage, organisé en juin, consiste en une interrogation orale avec documents (type Vidal) mis à la disposition de l'étudiant.

La validation du stage est prononcée par le Doyen.

En cas d’échec à l’examen oral et si l’avis du maître de stage est favorable à la validation, un nouvel examen sera organisé.

En cas d’échec à l’examen oral et si l’avis du maître de stage est  défavorable à la validation, un nouveau stage non rémunéré de deux mois doit être réalisé par l’étudiant. Un nouvel examen de validation sera ensuite organisé.

Un adjoint au maître de stage peut participer, par délégation du titulaire, au jury de validation de stage.

CHOIX DES STAGES HOSPITALIERS

Les étudiants ayant validé leur année effectueront leurs choix des stages hospitaliers de 5ème année : lundi 25 août 2016 à 10h00 dans l'amphi Métais.


Le stage hospitalier

Enseignant coordonnateur : G. Ubeaud-Séquier

Le collège d’enseignement pharmaceutique hospitalier, dont la composition a été arrêtée par le conseil de faculté, est consulté par le Doyen de la faculté pour tout ce qui concerne la préparation des étudiants à leurs fonctions hospitalières. Il est chargé de :

-       proposer les modalités permettant d’harmoniser les objectifs de la formation hospitalière et l’ensemble des activités des étudiants à l’hôpital,

-       définir les tâches à accomplir par l’étudiant pour répondre aux objectifs du stage et lui permettre d’acquérir les compétences afférentes,

-       veiller à ce que des mesures soient prises pour que la continuité des services rendus, dans le cadre des fonctions hospitalières exercées dans les unités de soins, soit assurée.

Objectifs du stage hospitalier

-       Mise en application des connaissances pharmaceutiques acquises (analyse de la thérapeutique médicamenteuse et des examens biologiques, pharmacocinétique clinique et adaptation de posologie, préparations pharmaceutiques et contrôle, hygiène hospitalière).

-       Perfectionnement des capacités de communication avec les équipes médicales et soignantes, les professionnels de santé et le patient ;  apprentissage de la communication verbale et écrite de données scientifiques (opinion ou intervention pharmaceutique).

-       Acquisition de nouvelles compétences : outils de pharmacovigilance, initiation aux dispositifs médicaux et matériovigilance, au circuit du médicament à l’hôpital, concepts d’assurance qualité, analyse critique des données cliniques et scientifiques.

Durée du stage

Le stage hospitalier, rémunéré, est accompli au cours de la 5ème année d’études

-       soit en trois stages de 4 mois (12 semaines) à mi-temps  pour les filières officine et internat,

-       soit en deux stages de 4 mois (8 semaines) à plein temps pour la filière industrie-recherche.

Le choix des services d’accueil est fait par groupe de deux stages, chaque semestre (organisation de deux choix par an).

Périodes  

Pour l’année universitaire 2016-2017 :

-       1er quadrimestre du 01 septembre 2016 au 31 décembre 2016

-       2nd quadrimestre du 04 janvier 2017 au 30 avril 2017

-       3ème  quadrimestre du 02 mai 2017 au 31 août 2017

Choix des terrains de stage

Des groupes pré-établis de deux stages sont choisis par deux étudiants qui permuteront entre les deux services après trois mois. Chaque groupe comporte obligatoirement un stage dans un service de type « soins médecine ».

Les terrains de stage, localisés aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, sont regroupés par type d’activité : Soins médecine (M), Pharmacie (P), Laboratoire (L), Chirurgie (C), Autre activité spéciale (S) – ex. : réanimation, urgences, SAMU, oncologie, CISIH, …

Les groupes de deux stages sont pré-établis en associant systématiquement un stage « M » et un autre type de stage (P, L, C ou S).

Pour chaque semestre, le choix par les étudiants du groupe de deux stages sera fait selon l’ordre suivant :

-          1ère liste : destinée aux étudiants ayant validé leur 4ème année lors de la 1ère session des examens et selon leur classement aux épreuves du tronc commun,

-          2ème liste : destinée aux étudiants ayant validé leur 4ème année lors de la 2ème session (rattrapage) et selon leur classement aux épreuves du tronc commun.

Il ne sera pas possible d’effectuer deux stages dans le même service.

Modalités d’encadrement :

-          1 tutorat médical,

-          1 tutorat pharmaceutique.

Contenu du stage hospitalier

1 - Stages pratiques

a)     Stages réalisés dans les pharmacies à usage intérieur (PUI)

 L’étudiant participera à différentes activités :

-     pharmacie clinique (bilan médicamenteux des patients, analyse d’ordonnances, étude sur les stratégies thérapeutiques médicamenteuses en fonction de leurs rapports coût/efficacité, risques/bénéfices) ;

-     pharmacotechnie et contrôles analytiques : médicaments (préparations stériles et non stériles), dispositifs médicaux (stérilisation) ;

-     achat, approvisionnement et délivrance des médicaments et dispositifs médicaux stériles ;

-     vigilances : matériovigilance, pharmacovigilance, erreurs médicamenteuses ;

-     assurance qualité des activités pharmaceutiques ;

-     produits de santé en expérimentation clinique ;

-     travaux particuliers selon le stage.

b)    Stages réalisés dans les laboratoires de biologie médicale

Des stages peuvent être réalisés dans les laboratoires de bactériologie, d’hématologie biologique et de biochimie et biologie moléculaire.

Ils visent en particulier à appréhender la place de l’examen de biologie médicale dans :

-       la prévention,

-       le dépistage,

-       le diagnostic,

-       l’évaluation du risque de survenue d’états pathologiques,

-       la décision de prise en charge thérapeutique,

-       le suivi d’états physiopathologies,

-       le suivi thérapeutique.

Les objectifs généraux sont les suivants :

-       démarches de prescription, de réalisation et d’interprétation des examens de laboratoire,

-       organisation des phases pré-analytique, analytique, post-analytique,

-       participation aux activités de différents secteurs d’activités,

-       sensibilisation à l’accréditation des laboratoires (ISO 15189),

-       réalisation de travaux personnels.

c)     Stages réalisés dans les services cliniques 

L’étudiant participera à diverses activités en accord avec le responsable de service :

-       suivi des visites,

-       connaissance de soins ou techniques de soins en lien avec les produits pharmaceutiques,

-       connaissance de l’organisation de préparation et d’administration des médicaments,

-       informations relatives aux produits pharmaceutiques : référencement (livret thérapeutique), bon usage des médicaments (opinion pharmaceutique, recherche bibliographique, conseil au patient sortant…), statut administratif,

-       bilan médicamenteux des patients (BMO, historiques médicamenteux, projets particuliers, …) et analyse des thérapeutiques médicamenteuses (interactions, redondances pharmacologiques, …),

-       analyse d’ordonnances et suivi thérapeutique et biologique de quelques patients,

-       notification de pharmacovigilance,

-       communication avec les équipes médicales, les équipes soignantes, le patient,

-       travaux personnels selon le stage.

Remarque : l’étudiant en pharmacie n’effectue pas les tâches du personnel non médical (secrétariat, coursier, rangement des armoires à pharmacie, préparation des piluliers…).

2 - Enseignement appliqué : pratique de la pharmacie clinique hospitalière

Responsables : D Leveque, D Paya

Enseignants participants : B Gourieux, B Michel, G Ubeaud-Séquier

Objectifs de cet enseignement

Mettre à jour les connaissances relatives à l’utilisation des médicaments en pratique clinique et préparer le stage hospitalier.

Développer les compétences pour l’application pratique des connaissances pharmaceutiques  et perfectionner ses capacités de communication : familiariser l’étudiant à l’analyse de la prescription des médicaments et des examens biologiques, l’entraîner à l’analyse critique et rationnelle de la prescription médicale, à formuler des interventions justes au moment approprié, l’aider à résoudre les problèmes posés par le suivi thérapeutique et biologique, lui apprendre à formuler et synthétiser oralement et par écrit une opinion pharmaceutique.

Contenus de l’enseignement

Avant la prise de fonction du 1er stage, un enseignement de pharmacie clinique obligatoire de 3 h est organisé à la faculté  de pharmacie.

Cet enseignement consiste à mettre à jour les connaissances relatives à l’utilisation des médicaments en pratique clinique hospitalière et à préparer l’étudiant à son stage hospitalier.

Durant l’année, au cours du stage, sur les deux sites du CHU (Hôpital de Hautepierre et Nouvel Hôpital Civil), une séance de 1h30 d’analyse de cas cliniques est organisée, à raison d’une séance tous les 15 jours sur chaque site.

Une première séance de 2 h est axée  sur l’organisation de la prise de fonction à l’hôpital.

Les autres séances consistent à l’analyse de cas cliniques sélectionnés dans les services de soins et étudiés en collaboration avec le médecin et le pharmacien.

Ces cas cliniques sont analysés sur le plan pharmaceutique, comprenant notamment :

- pour chaque médicament, les intentions du prescripteur selon le contexte clinique, les posologies, durée, modalités pratiques d’administration, les critères de choix et l’analyse des alternatives thérapeutiques, les paramètres de suivi du traitement et /ou des effets indésirables, …

                - pour l’ensemble de la thérapeutique, la pertinence de la prescription, les redondances et interactions, adaptations thérapeutiques, conseils pharmaceutiques, …

Chaque étudiant est entraîné lors des suivis mensuels personnalisés avec le pharmacien correspondant du service de soins dans lequel il est affecté pour son stage hospitalier.

Chaque étudiant présente, une fois dans l’année, un exposé à l’ensemble des étudiants lors des réunions bi-hebdomadaires à présence obligatoire.

Modalités d’évaluation du stage hospitalier

Les  stages pratiques

Un sujet est proposé à l’étudiant en concertation avec le tuteur médical et le tuteur pharmaceutique.

A la fin de chaque stage, l’étudiant doit rédiger un rapport de 5 à 7 pages sur les travaux accomplis durant cette période. Ce rapport doit être validé et signé par le responsable du service d’affectation de l’étudiant.

Enseignement appliqué

La présence à ces séances est obligatoire avec émargement d’une liste de présence.

L’étudiant doit rédiger un cas clinique observé durant son stage (dossier de synthèse de 2 pages) et présenter ce cas clinique oralement pendant 20 minutes. Cet exposé oral est noté sur 20 (10 points pour la présentation orale et 10 points pour le dossier écrit).

Modalités de validation du stage hospitalier

La validation des stages pratiques est trimestrielle.

Pour chaque période de stage elle se fonde sur :

- l’avis du chef de service (fiche d’évaluation remplie par le chef de service en accord avec le tuteur),

- la remise d’un mémoire de stage comprenant 5 à 7 pages, validé et signé par le chef de service,

- l’assiduité aux séances de pharmacie clinique organisées sur les deux sites du CHU,

- la note obtenue à l’exposé oral lors de la séance de présentation de cas cliniques.

Cette validation sera confirmée par le jury d’année.

Tout stage non validé fera l’objet d’un renouvellement de stage, non rémunéré, au cours de l’année suivante ; sa durée sera de 3 mois à mi-temps pour les étudiants des filières officine et internat, 3 mois à plein temps pour les étudiants dela filière industrie-recherche, dans un service d’accueil désigné par la faculté.

Externalisation

Les étudiants peuvent, sur leur demande, être autorisés à effectuer une partie de leurs fonctions hospitalières, pour une durée  n’excédant pas trois mois, dans un établissement de santé différent des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Le terrain de stage, qu’il soit en France ou à l’étranger, doit être agréé par le Doyen et doit présenter toutes les garanties d’une formation au moins équivalente à celle offerte dans les établissements publics de santé liés par convention à l’université (type CHU ou CHG).

-          La demande d’externalisation de stage devra être déposée au service de la scolarité de la faculté, bureau des stages, au plus tard le 30 juin pour une demande concernant le 1er semestre 2016-2017, ou au plus tard le 15 décembre pour une demande concernant le 2ème semestre. 2016-2017.

-          Le dossier de demande devra comporter :

.          une lettre de motivation de l’étudiant, précisant l’intérêt pédagogique de sa demande,

.          une présentation de l’établissement et du service d’accueil,

.          l’accord de principe du chef du service d’accueil, précisant les charges qui seront confiées à l’étudiant et les modalités de validation du stage.

Le stage industriel

Responsable : E Marchioni

Au cours de la 6ème année filière industrie-recherche ou de son année de  M2, l’étudiant doit accomplir un stage professionnel de six mois dans l’industrie pharmaceutique durant le 2nd semestre (de début janvier à fin juin). Cette période doit être respectée pour permettre une validation lors de la 1ère session des examens, à défaut la validation de l’année sera reportée à la 2ème session qui aura lieu en septembre. Le stage professionnel peut s’effectuer en France ou à l’étranger après accord du responsable de filière/spécialité de master et du Doyen.

Une convention, établie avant le début de la prise de fonctions, précise les modalités d’exécuttion de ce stage. Le stagiaire reçoit une indemnité mensuelle de l’établissement industriel qui l’accueillle (art.26 arrêté du 17 juillet 1987). Le maître de stage est seul habilité à décider des activités de l’étudiant qui devront permettre la rédaction d’un rapport. Le rapport de stage, dupliqué en 3 exemplaires, ainsi que le formulaire comportant l’appréciation du maître de stage, devront être remis à la scolarité de la Faculté deux semaines au moins avant la date fixée pour sa soutenance.

L’examen de validation du stage industriel se déroule la 1ère semaine de juillet. L’étudiant sera interrogé sur son rapport de stage par un jury de stage composé d’un professeur, d’un maître de conférences et d’un industriel. La note attribuée tient compte de la qualité du rapport écrit, de l’appréciation du maître de stage et de la présentation orale.

L’étudiant déclaré ajourné à la session 1 par le jury de semestre devra soit rédiger un nouveau rapport de stage sur lequel il sera ensuite interrogé, soit accomplir une nouvelle période de stage de deux mois, sans indemnité, avant de pouvoir se présenter à une nouvelle session d’examen où il sera interrogé sur son rapport.

Pour le cursus de pharmacie, la 6ème année peut être remplacée après accord du Doyen par des enseignements de type MBA, HEC, ESSEC, grandes écoles ou assimilés. Dans ce cas, le diplôme obtenu est admis en équivalence de la 6éme année de la filière industrie.

Si un étudiant de la filière internat ou officine change d’orientation à l’issue de la 5ème de pharmacie, il doit impérativement s’inscrire en 2ème année de master et en 6ème année de pharmacie.  Il n’effectuera son stage industriel qu’à l’issue de cette année universitaire, c’est-à-dire de juin à décembre, par conséquent une réinscription pour les deux diplômes sera requise  pour l’année suivante.