MASTER Sciences du médicament et des produits de santé

Responsables de la mention : Philippe AndreEsther Kellenberger

Contenus et types d'enseignement

Connaissances scientifiques à acquérir

Les parcours que nous proposons sont spécifiques des différents domaines qui couvrent la vie d’un médicament, depuis sa conception jusqu’à sa mise sur le marché. Chaque parcours met l'accent sur des connaissances scientfiques spécifiques liées aux débouchés attendus que vous pouvez découvrir en consultant leur descriptif.

Description générale du contexte

Suite à la signature d’une convention en 2010 entre le CFA (Centre de Formation par Apprentissage) – LEEM (Les Entreprises du Médicament) et l’Université de Strasbourg, nous avons au cours du dernier plan 2013-2017, ouvert parallèlement plusieurs parcours supplémentaires en alternance. Nous avons dans ce but, pour tous nos divers parcours, mené une réflexion sur les compétences métier à acquérir à l’issue de ceux-ci.
Des UEs essentielles à la formation ont été déplacées de M1 en M2, facilitant ainsi l’intégration en M2 des étudiants provenant d’autres académies et limitant les pré-requis.
La réflexion sur les métiers présents et futurs des industries de santé est menée en étroite collaboration avec le LEEM et les nombreux partenaires industriels qui sont associés à nos différents parcours. Ainsi un débat est systématiquement ouvert lors des Conseil de perfectionnement du CFA-LEEM.
L’ouverture de l’usine école EASE (European Aseptic and Sterile Environment) sur le campus d’Illkirch, permettra à nos étudiants de se former, en situation réelle, à la production pharmaceutique et en particulier à la production aseptique des médicaments et permettra le développement de l’apprentissage.
L'offre de formation de la mention « Sciences du Médicament » comprend 6 parcours qui peuvent être suivis en formation initiale (FI), en formation continue (FC) et/ou en formation par alternance (FA).

Compétences à acquérir

L’existence d’un socle commun à la mention nous permet de développer des compétences de bases communes à chaque parcours :
- Savoir se positionner dans les différentes étapes de la vie d’un produit de santé depuis sa conception jusqu'à la libération d'un lot de médicament.
- Développer des aptitudes techniques et organisationnelles pour résoudre des problèmes complexes propres aux sciences du médicament, en tenant compte des facteurs scientifiques, économiques, éthiques et réglementaires - savoir mettre en place une démarche qualité.
- Savoir communiquer des informations scientifiques (écrit, oral)
- Savoir présenter et défendre un dossier technique ou scientifique, notamment en français et en anglais et interagir avec un groupe professionnel. Maîtriser l'anglais scientifique et technique.
- Etre capable: de développer les analyses de risques, de gérer un projet, de fournir une veille scientifique.
Chaque parcours met l'accent sur des compétences spécifiques liées aux débouchés attendus que vous pouvez découvrir en consultant leur descriptif.

Partenariats académiques ou professionnels

Il n’y a pas de co-accréditation de la mention « Sciences du médicament » avec d’autres établissements supérieurs.
Des collaborations en termes d'enseignements et de recherches ont été établies au niveau régional notamment avec l’Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg (ESBS), l’Ecole de Chimie des Polymères et Matériaux (ECPM), l’Institut de Physique des Matériaux de Strasbourg (IPCMS), l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IBMC) , l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC) et les Facultés de Droit, de Sciences Politiques et de Gestion, de Médecine, des Sciences de la Vie et de Chimie. Des mutualisations de compétences et d’UE ont été mises en place avec les masters en Chimie, en Sciences du vivant et en Droit.
Il s’établira également une collaboration avec le projet « EUR Dcube » (Ecole Universitaire de Recherche - Drug Design & Development) porté par le Pr Marcel Hibert et adossé au LabEx Medalis. Il est prévu d’accueillir en M1-M2 au sein de cette structure une dizaine d’étudiants issus de différents masters de l’Unistra, dont certains pourront provenir du parcours M1 « PHT ».

De plus des conventions de partenariat pour nos étudiants pharmaciens titulaires du M1 « Sciences du médicament » avec des écoles d’ingénieurs sont mises en place. Nous œuvrons, par un rapprochement avec des écoles d’ingénieurs, pour la mise en place d’une double diplomation qui permettra à nos étudiants en M1 de préparer conjointement le diplôme de pharmacien et un diplôme d’ingénieur spécialisé dans différents domaines. Une convention a été mise en place en l’ESBS et l’ECPM et en 2016 avec l’ENSIC (Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques) de Nancy. Nous nous sommes rapprochés en 2017 de :
L ’ENSGSI (Ecole Nationale Supérieure en Génie des Systèmes et de l’Innovation) de Nancy : formation spécialisée en qualité, gestion des projets, management de l’innovation, du développement durable et du management d’équipes.
Convention finalisée en 2017.
L’ENSAIA (Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires) de Nancy.
L’ENSAIA délivre 3 diplômes d’ingénieur : ingénieur agronome, ingénieur des industries alimentaires, ingénieur de production agro-alimentaire. Cette double compétence permet aux pharmaciens diplômés d’occuper des postes à responsabilité dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique. La Faculté de pharmacie sélectionnera les étudiants inscrits en M1 et les proposera à l’ENSAIA. Ce double cursus pourrait répondre aux besoins ponctuels exprimés par certaines entreprises agro-alimentaires locales. En effet, le parcours « analyse des médicaments et des aliments » du master « sciences du médicament » de la Faculté a dû être retiré de cette formation, alors que nous sommes régulièrement sollicités dans ce domaine.

L’Ecole Nationale Supérieure des Mines d’Albi. Deux conventions ont été établies, l’une pour les étudiants en formation initiale, l’autre pour les étudiants en apprentissage. Pour les apprentis, le but est de former de futurs pharmaciens-ingénieurs évoluant dans le domaine de la production pharmaceutique, de la cosmétologie, des services de ces industries et des services de santé.

Ouverture internationale

L’UE "New pharmaceutical Dosage Forms and Technologies", du parcours « IP » organisée sur une semaine complète, est assurée par des conférenciers internationaux du monde industriel ou universitaire (programme Erasmus enseignants).
Les étudiants du parcours « PHT » peuvent faire un stage de recherche de 6 mois dans un pays étranger. Chaque année 10 à 15% de ces étudiants partent en Allemagne, Canada, Belgique, Suisse…
Les étudiants en pharmacie, dans le cadre de leur master (M1), réalisent un stage de 4 à 6 mois en laboratoire de recherche ou en industrie, qui peut se faire à l’étranger.
Par contre, suite à la législation française sur l’apprentissage, il n’est pas permisà nos étudiants M2 en alternance de réaliser celle-ci à l’étranger, excepté dans les Länder allemands de Bade-Wurtenberg et de Rhénanie-Palatinat. Chaque année, 1 ou 2 contrats M2, sont dans ce cadre signés avec ces Länder.

Débouchés

Les débouchés attendus sont les suivants :
AM : Responsable : de laboratoire de contrôles physico-chimiques, des validations analytiques, des contrôles qualité, de la veille scientifique et technique, de projet R&D.
AQ : Responsable : assurance qualité des produits de santé, du laboratoire d’analyse microbiologique, des services de stérilisation, du travail en zone aseptique, de la qualification des zones de production, des analyses de risques microbiologiques, des contrôles qualité, de la libération des lots.
IP : Responsable : de laboratoire de développement galénique, de développement industriel, de la veille scientifique et technique, de projet R&D, de fabrication et/ou de conditionnement ; directeur de production.
RDP : Attaché d’affaires réglementaires, pharmacien affaires réglementaires, chargé d’enregistrement.
PHT : Chargé : de recherche et développement pré-clinique ou clinique, de pharmacovigilance.
Responsable de projet en recherche et développement pré-clinique ou clinique.
Chercheur ou enseignant chercheur.
RDM : Responsable ou acteur de: la stratégie technico-réglementaire de l'entreprise; la stratégie d’enregistrement des produits ; la planification et coordination de constitution des dossiers de certification (marquage CE) ; du dépôt et suivi des dossiers et demandes auprès des organismes certificateurs et notifiés; de l'élaboration et du dépôt des demandes d’essai clinique auprès des autorités ; de la traçabilité et archivage des documents réglementaires ; de la veille réglementaire communautaire, nationale et internationale ; du contrôle règlementaire des éléments promotionnels et des documents de formation en lien avec l'ANSM le cas échéant; des demandes d’autorisation d’importation/exportation.

Poursuite d'études

Doctorat d'université

Structure et organisation pédagogiques

Excepté pour les parcours « PHT » (FI) et « R&D » (FC), tous nos parcours sont ouverts en M2 en alternanceou en apprentissage et se font en présentiel. Le rythme de l’alternance est parcours dépendant, il peut soit être d’une semaine de cours/3 semaines en entreprise ou de 2 semaines de cours/6 semaines en entreprise.
Pour les étudiants ayant des contraintes particulières, l’Université de Strasbourg adapte la scolarité des étudiants aux besoins spécifiques (liés à une situation particulière du fait de leur état ou de leur statut) et leur offre un accompagnement personnalisé pour les soutenir dans la réalisation de leur projet professionnel.
En ce qui concerne la place du numérique, les étudiants ont accès à la plateforme numérique « Moodle » où les cours des intervenants sont mis en ligne. De plus pour les étudiants M2 en alternance, ils doivent au cours du 1er semestre, sous forme de E-learning, valider par des réponses appropriées aux questions, un cours en ligne délivré par le LEEM sur la thématique de la spécialité choisie.
Par ailleurs, nos étudiants ont la possibilité de s’immerger dans le monde virtuel de la production pharmaceutique en se connectant au site « Pharma3D Industry »
L'acquisition de nombreux "boîtiers de vote" permet de généraliser une pratique pédagogique interactive. A la fin d'une séquence de cours, les étudiants sont amenés, en présence de l’enseignant, à s'auto-évaluer. Les résultats aux questions apparaissent automatiquement permettant à l'enseignant de commenter, compléter et corriger "en direct".

Contact

Faculté de Pharmacie

74 ROUTE DU RHIN
67401 ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN
0368854282

Formulaire de contact